Introduction

Les montagnes des Andes argentines abritent un groupe de vie organique riche et diversifié. Le changement climatique affecte les régions montagneuses du monde et pourrait mettre en danger ces espèces. L'équipe de biométéorologie du département des sciences atmosphériques et océaniques de l'université de Buenos Aires (UBA) étudie les conditions qui permettent à cette vie d'exister. Les mesures acquises comprennent la température et l'humidité relative de l'air, le rayonnement global, l'humidité des feuilles ainsi que la vitesse et la direction du vent. En raison de la nature rude et impitoyable de la région andine, l'UBA a choisi Campbell Scientific pour fournir l'équipement essentiel à ce projet, y compris une centrale de mesure CR300, un émetteur GOES TX321, un trépied CM110 avec kit d'ancrage en bec de canard, un boîtier ENC16/18, un capteur de température et d'humidité relative HMP155A et un capteur de vent 2-D WindSonic4.

Aérosols biologiques

La compréhension du transport des aérosols biologiques est importante pour l'avenir du changement climatique et de l'évolution de la faune dans les Andes. Les aérosols sont de petites particules solides ou liquides qui sont distribuées dans l'air. Un aérosol biologique est un aérosol dont l'origine est un microbe, une plante ou un animal. Constitués de bactéries, de champignons et d'autres organismes vivants ou morts, pathogènes ou non, les bioaérosols ont un impact sur les environnements qui les entourent. La mesure de la dispersion de ces aérosols biologiques dans les Andes peut avoir un impact profond sur la conservation de la faune et la surveillance du changement climatique à l'avenir. 

Importance des aérosols pour la faune

Les différentes formes de vie sauvage dans les Andes dépendent des aérosols biologiques, tels que le pollen et d'autres particules, pour se développer. Les changements des conditions météorologiques au fil du temps modifient la dispersion de ces aérosols, ce qui affecte la faune et le climat général de la région de Patagonie. Il était essentiel de déterminer quelles conditions météorologiques permettent la dispersion la plus efficace des aérosols biologiques pour planifier leur mesure. En comprenant mieux comment les bioaérosols se dispersent, les scientifiques peuvent contribuer à promouvoir la reproduction des arbres et de la faune dans la région.

Le pollen est essentiel à la fertilisation des plantes à fleurs. Dans la forêt andine, le pollen participe au cycle naturel que suivent les arbres, ce qui permet à de nombreuses espèces de prospérer. Le pollen est léger et sec, ce qui le rend extrêmement sensible aux conditions météorologiques. La mesure de la vitesse et de la direction du vent peut aider à identifier les tendances en matière de fertilisation des plantes. Les chercheurs utilisent ces mesures pour déterminer la distance que le pollen peut parcourir. Les mesures de l'humidité relative peuvent également fournir des informations utiles, car l'humidité de l'air peut alourdir le pollen et réduire la production de graines.

L'acquisition de données dans les Andes présente un ensemble unique de défis. Ces mesures sont obtenues dans un secteur éloigné de la plus longue chaîne de montagnes d'Amérique du Sud. Les Andes méridionales abritent un climat de montagne humide. Les conditions extrêmes sont fréquentes en raison des vents violents, des changements de température spectaculaires, des pluies soudaines et de la neige.

Outre les conditions climatiques extrêmes, les barrières géologiques rendent difficile l'activité des chercheurs dans les Andes. Une grande partie des forêts andines sont éloignées et inaccessibles aux points d'entrée tels que les routes et les sentiers. Afin de maximiser les possibilités d'installation de stations météorologiques automatisées, les chercheurs ont besoin d'équipements qui peuvent être facilement transportés et assemblés sur des terrains instables. Pour cette raison, le trépied CM110 de Campbell Scientific avec son kit d'ancrage en bec de canard était le choix le plus approprié. Il est également crucial que l'équipement ait de faibles besoins en énergie et qu'il puisse être alimenté efficacement par un panneau solaire portable. La réputation des équipements de Campbell Scientific de fonctionner dans des conditions difficiles a fait de leur équipement le choix idéal pour les capteurs de mesure dans cet environnement, y compris le capteur de température et d'humidité relative de l'air HMP155A et le capteur de vent sonique WindSonic4, qui ne comporte aucune pièce mobile.

Conclusion

Apprendre à mieux connaître et mesurer la dispersion des aérosols biologiques dans différentes conditions météorologiques était de la plus haute importance pour l'équipe de Biométéorologie du Département des Sciences Atmosphériques et Océaniques de l'UBA. Les environnements difficiles et le besoin de mesures précises ont fait que les instruments robustes de Campbell Scientific sont parfaitement adaptés ; ils sont assez durables pour accomplir la tâche et seront également essentiels pour aider les scientifiques à connaître la pertinence de la météorologie pour la reproduction des arbres et la propagation des parasites et des maladies des forêts.

Sommaire

Application

Mesure des conditions météorologiques en montagne associées aux stratégies de reproduction des forêts des hautes Andes

Lieu

Rio Negro, Argentine

Produits utilisés

HMP155A-L  CM110  WINDSONIC4  TX321  CR300  ENC16/18 

Organisations participantes

L'équipe de recherche en biométéorologie, Département des sciences atmosphériques et océaniques (DCA), Université de Buenos Aires (UBA)

Paramètres mesurés

Température et humidité relative de l'air. Rayonnement global, humidité des feuilles, vitesse et direction du vent

Site Web similaires

Aérosols biologiques Définition du pollen Montagnes des Andes