La commune de Bourg Saint Maurice est propriétaire de l’infrastructure du funiculaire entre Bourg Saint Maurice et les Arcs 1600, dans le département de la Savoie (France).

Cet ouvrage, construit en 1989 en remplacement d’un téléphérique, a permis d’augmenter considérablement la capacité de transport et de développer la toute nouvelle station de ski des Arcs. Le funiculaire dessert 4 gares.

L’ouvrage fait 2 875m de long pour un dénivelé de 810 m. Il est constitué de poutres en béton, supportant les rails, lesquelles reposent sur 154 piles en béton armé en appui sur des fondations superficielles. Au milieu du parcours, un système d’évitement central permet aux deux véhicules de se croiser. Des désordres, comme des décalages longitudinaux entre les poutres, un rapprochement entre les abouts sont apparus au cours du temps. Dans le cadre d’une campagne de travaux initialisée par la commune, il a été décidé d’instrumenter certaines piles et poutres du funiculaire pour maitriser l’évolution et l’amplitude de certains mouvements observés. L’objectif est de permettre la continuation de l’exploitation du funiculaire dans des conditions de sureté optimales avant, pendant et après les travaux de réfection des appuis des poutres et des fondations des piles.

La réalisation de cet objectif passe par la mise en place d’un système d’alerte. Le funiculaire a au préalable, fait l’objet d’un suivi topographique pour identifier les zones qui présentent le plus de mouvement. Cette étude a conduit le maitre d’œuvre ACI Ingénierie et le BE EQUATERRE, spécialisée en géotechnique, à définir deux zones du tracé à surveiller : suivi en temps réel de certaines poutres et tête de pile, dans deux directions du plan horizontal, perpendiculairement à l’axe de la voie et dans l’axe de la voie. L’objectif de cette instrumentation est de permettre d’identifier d’éventuels problèmes de fondations ou/et de mouvements de sols et de sécuriser l’exploitation du funiculaire.

L’instrumentation de surveillance et/ou monitoring a été confiée à ARGOTECH. Elle est principalement constituée de capteurs inclinométriques bi directionnel dotés d’interfaces de sortie 4-20 mA et de sondes de température (-50°C ;150°C) dotées d’interface de sortie 0-1000 mV. Le choix de la liaison filaires a été dicté par les conditions climatiques rude des ARCS 1600 (température très basse en hiver), ainsi que l’environnement dans lequel le système est installé aux vues des interférences électromagnétiques qui peuvent être induites au moment du passage du funiculaire sur son rail.

Les centrales d’acquisitions sont des CR1000X, choisies pour leur résistance en environnement difficile. Elles sont alimentées par panneaux solaires. Les capteurs inclinométriques constituant la chaine d’instrumentation sont directement branchés sur des modules GRANITE VOLT108/116 : la lecture de la mesure est faite localement par le VOLT 108/116 puis transmise via le bus de communication pour assurer une intégrité de la donnée. Ceci permet de répondre aux exigences définies :

  • Synchronisation des données
  • Possibilité d’acquisition rapide des données permettant d’étudier l’impact du passage d’un véhicule sur une pile 
  • Eliminer la perte de signal engendrée par la longueur de la chaine (environ 600m de câbles).

ARGOTECH a implémenté un algorithme de traitement données (s’affranchissant des mouvements liés aux variations thermiques) et de gestion des pré-alertes et des alertes développés en interne, pour assurer le maintien de l’exploitation du funiculaire dans un état de sureté défini. L’émission d’alerte est traitée directement par les centrales d’acquisition.

Sommaire

Lieu

Bourg Saint Maurice/ Les ARCS en Savoie (France)

Produits utilisés

VOLT108  VOLT116  CR1000X 

Contributeurs

Argotech SAS

Paramètres mesurés

Inclinaison des têtes de pile, Inclinaison des poutres, Température béton, Température ambiante

Dispositifs contrôlés

Emission d’alerte pour l’exploitation sécuritaire de la ligne. Impact du passage des véhicule sur les fondations.

Site Web similaires

https://argotech.fr/