Pour créer un réseau de mesures précises du rayonnement solaire, toutes les stations ont-elles besoin d'un pyranomètre étalon secondaire ?

L'ISO et l'OMM classent les pyranomètres de première classe, comme le CMP6, comme étant adaptés à l'exploitation des réseaux. Toutefois, si la précision est une préoccupation primordiale, envisagez plutôt d'utiliser des pyranomètres étalons secondaires, tels que le MS-80, SR20, CMP11 et le CMP21.

Est-ce utile ?

Retour à la page d’accueil FAQ