Pourquoi utiliser et comment choisir une carte mémoire

par Carolyn Ivans | Mis à jour le : 10/23/2020 | Commentaires : 0

Les thèmes principaux du Blog


Recherche sur le Blog


Langages du blog

English
Français (French)


Abonnez-vous au Blog

Recevez un courriel lorsqu'un nouvel article est posté. Choisissez les sujets qui vous intéressent le plus.


Entrez votre adresse courriel :



Suggérer un article

Y a-t-il un sujet que vous souhaiteriez nous voir aborder ? Laissez-nous un message.

Leave this field empty

Cartes CompactFlash et cartes microSD

Vous savez peut-être que vous pouvez ajouter de la mémoire externe, afin d'y stocker des données sur votre centrale d'acquisition de données en utilisant des cartes mémoire flash. Mais savez-vous quel type de carte vous avez besoin ou même si vous avez besoin d'une ? Dans cet article, je vais répondre à ces questions sur la carte mémoire et dans un prochain article, je vous parlerai de la façon de stocker vos données sur une carte mémoire.

Comment puis-je savoir si je dois stocker des données sur une carte ?

Si vous avez une CR1000, CR3000, ou une CR6, votre centrale d'acquisition dispose de 4 Mo* de mémoire statique à accès aléatoire (SRAM), où le programme en cours de compilation est stocké avec certains paramètres du datalogger et de la communication. (* Si vous avez une centrale de mesure CR1000 avec un numéro de série inférieur à 11832, votre centrale d'acquisition a seulement 2 Mo de SRAM.) Par conséquent, il y a environ 3,7 Mo de mémoire interne disponible pour le stockage des données. 

Maintenant, 3,7 Mo peut ne pas sembler beaucoup d'espace de stockage, mais pour de nombreuses applications, cet espace est amplement suffisant pour stocker plus d'un an de données ! Par exemple, considérons une station météorologique qui stocke des moyennes de 10 variables (par exemple, la température de l'air, la température du sol, la pression barométrique, la vitesse du vent, la direction du vent, les précipitations, etc.) en trois tableaux sur 15 minutes, toutes les heures et sur des intervalles quotidiens. Si nous supposons que ces trois tableaux sont auto-attribués (c'est-à-dire qu'ils sont programmés pour se remplir à peu près au même moment), il faudrait 1533 jours pour que ces trois tables remplissent 3,7 Mo d'espace. Voilà plus de 4 ans d'autonomie ! Bien sûr, cela est dans un monde parfait où les batteries fonctionnent et les catastrophes naturelles ne se produisent jamais.

Une règle générale est que vous ne devez pas stocker plus de données que vous pouvez vous permettre de perdre avant la collecte. En d'autres termes, si vous pouvez vous permettre de perdre les données d'un mois, à quelle fréquence devez-vous collecter des données ? Ainsi, bien que 3.7 Mo soit suffisante pour de nombreuses applications sur les centrales de mesure, si vous avez besoin de stocker des données à haute fréquence, vous devrez peut-être ajouter de la mémoire externe à votre centrale d'acquisition de données.

Conseil : Lorsqu'un programme est en cours d'exécution, vous pouvez connaitre le nombre de jour de stockage de vos données. Dans l'écran Connect de LoggerNet, cliquez sur le bouton Station Status et puis cliquez sur l'onglet Table Fill Times.

Lorsque vous essayez de déterminer vos besoins en mémoire internes et externes, les éléments suivants sont à prendre en compte :

  1. Le nombre et la résolution des données à stocker par le pas de temps de stockage des données—Est-ce que les données sont stockées en haute résolution (4 octets par donnée) ou en basse résolution (2 octets par donnée) ? Ne pas oublier de prendre en compte les besoins en mémoire de l'horodatage et d'enregistrement (16 octets).
  2. Pas de temps de stockage des données—A quel rythme les données seront-elles stockées ? Y aura plus d'une table de données ?
  3. Temps entre la collecte de données— Combien de temps entre les collectes de données ?

Exemple pour calculer l'espace de stockage nécessaire

Regardons un exemple pour mettre cela en perspective. Imaginez que vous voulez stocker 20 données à 10 Hz. Treize données seront stockées en basse résolution, le format de deux octets (FP2), et les sept autres seront stockées en format de quatre octets à haute résolution (IEEE4). L'instruction DataTable/EndTable() pourrait ressembler à ceci :


DataTable (Test,1,-1) 
	DataInterval (0,100,mSec,10) ’10 Hz
	CardOut (0 ,-1 )
	Sample (13,Var_One(),FP2) '13 données en basse résolution 
	Sample (7,Var_Two(),IEEE4) '7 données en haute résolution 
EndTable

Un horodatage et le numéro d'enregistrement seront stockés avec chaque enregistrement, cela représentent un espace de 16 octets. Vos données seront collectées à partir de votre centrale d'acquisition de données toutes les huit heures de fonctionnement. Quelle taille d'espace de stockage avez-vous besoin ?

Sur la base de la taille de chaque donnée et l'intervalle de stockage pour ces données, vous pouvez calculer le nombre d'octets par enregistrement (en d'autres termes, les octets pour chaque ligne de la table de données). Puis, sur la base des octets par enregistrement, vous pouvez calculer les octets par période de huit heures:

Octets par intervalle de stockage de données (10 Hz) :
Données en basse résolution Données en haute résolution Enregistrement de la date
(13 données) x (2 octets/données) + (7 données) x (4 octets/données) + 16 octets
= 70 octets par intervalle de stockage ou enregistrement de données
Octets par période de huit heures:
Octets par enregistrement Octets/Seconde Secondes/Heure par heure
(70 Octets/enregistrement) x (10 enregistrements/s) x (3600 s/h) x (8 h)
= 20 160 000 octets ou 20.16 MB entre deux collecte de données

Dans cet exemple, vous avez besoin d'un minimum de 20,16 Mo d'espace sur votre périphérique de stockage de données. Parce que votre centrale de mesure ne dispose que d'environ 3,7 Mo de mémoire interne disponible pour le stockage de données final, vous avez besoin de stocker vos données sur un support externe.

Notez que cet exemple est une estimation prudente, parce que dans la plupart des cas la centrale de mesure n'a pas besoin de stocker l'horodatage avec chaque enregistrement. En effet, le logiciel d'extraction sur PC utilise un horodatage de trame pour calculer l'horodatage de chaque enregistrement tel qu'il est stocké dans la mémoire de l'ordinateur. (Pour de plus amples détails, voir l'aide de l'éditeur CRBasic pour l'instruction DataInterval().)

Quelle type de carte mémoire dois-je ajouter à ma centrale de mesure ?

Si vous avez une CR1000 ou une CR3000, vous pouvez ajouter à votre centrale de mesure de la mémoire en utilisant une carte CompactFlash (CF) avec un module pour carte CompactFlash (CFM100) ou une interface CompactFlash avec un port Ethernet intégré (NL116). Ce module et cette interface sont connectés au port 40 broches de votre centrale d'acquisition.

Si vous avez une centrale de mesure et de contrôle CR6 CR1000X ou GRANITE vous avez un emplacement intégré microSD qui peut recevoir des cartes microSD.

Recommandé pour vous : Pour en savoir plus sur le CFM100, la NL116, les modules Compact Flash ou les cartes microSD, visitez notre page sur notre site Internet sur les modules de stockage mémoire externe.

Quel type de carte mémoire dois-je utiliser ?

Toutes les cartes mémoires commercialisées ne sont pas de même qualité. Il existe deux types de cartes CF disponibles :

  • De type industriel
  • De type standard (ou commercial)

Les cartes CF de qualité industrielle sont tenues à des normes supérieures ; plus spécifiquement, elles fonctionnent sur une plage de températures plus large, offrent une meilleure résistance aux vibrations et aux chocs et ont une vitesse d'écriture et de lecture plus rapide que la version commerciale (grand public).

Il existe aussi deux types de mémoire flash : 

  • Single-Level Cell (SLC)
  • Multi-Level Cell (MLC)
  • advanced Multi-Level Cell (aMLC)

Jusqu'à récemment, Campbell Scientific ne proposait que des cartes microSD SLC en raison de leur plus grande durabilité, de leur fiabilité et de leur vitesse de lecture/écriture beaucoup plus rapide (300 % plus rapide en mode écriture et 43 % plus rapide en mode lecture) que les cartes MLC. Cependant, grâce aux progrès technologiques, nous sommes maintenant en mesure de proposer des cartes microSD aMLC de 16 Go qui offrent une endurance 13 fois supérieure, des performances d'écriture 1,5 fois supérieures et une rétention des données 5 fois supérieure à celles des cartes MLC traditionnelles.

Recommandé pour vous : Pour en savoir plus sur les mémoires Compact Flash et les différences entre la qualité industrielle et la qualité standard des cartes, lire la “note technique d'information sur les cartes CF”. Et visitez notre page web et voir la liste des cartes CompactFlash et des cartes microSD qui sont bien adaptées pour les applications dans lesquelles les centrales d'acquisition de données Campbell Scientific sont utilisées.

Conclusion

Cet article porte sur l'utilisation de cartes mémoire pour étendre la capacité mémoire de votre enregistreur de données pour le stockage des données et la sauvegarde de vos mesures. Une autre utilisation courante pour les cartes mémoire est de stocker des images ou des programmes afin d'éviter d'utiliser un PC sur le terrain.

J'espère que cet article vous a aidé à comprendre ce qui suit : comment vous pouvez utiliser des cartes mémoire pour étendre la capacité mémoire de votre enregistreur, que les cartes mémoire sont de différents types, et pourquoi choisir une carte mémoire nécessite un examen attentif. Dans un prochain article, je vais vous donner des informations pour vous expliquer comment stocker vos données sur une carte mémoire.

Si vous avez des questions ou des commentaires sur les cartes mémoire, les poster ci-dessous.


Partagez cet article



A propos de l'auteur

carolyn ivans Carolyn Ivans est membre du Groupe de support matériel de Campbell Scientific, Inc., en mettant l'accent sur le test de nouveaux systèmes d'exploitation pour les centrales de mesure, les périphériques et les nouveaux périphériques. Elle a un doctorat en biologie de l'écologie, de l'évolution et de la conservation de l'Université du Nevada, Reno et apprécie de tester les produits en tant qu'utilisateur final. Lorsque Carolyn n'est pas occupée à tester les produits, elle aime faire de longues promenades et faire du vélo avec sa famille.

Voir tous les articles de cet auteur.


Commentaires

Please log in or register to comment.