Le partage de vos données via les réseaux sociaux

par Barbra Utley | Mis à jour le : 10/28/2016 | Commentaires : 0

Les thèmes principaux du Blog


Recherche sur le Blog


Langages du blog

English
Français (French)


Abonnez-vous au Blog

Recevez un courriel lorsqu'un nouvel article est posté. Choisissez les sujets qui vous intéressent le plus.


Entrez votre adresse courriel :



Suggérer un article

Y a-t-il un sujet que vous souhaiteriez nous voir aborder ? Laissez-nous un message.

Leave this field empty

La partage de données sur les réseaux sociaux

Que vous mesuriez et surveilliez les conditions d'inondation, de météo, d'aviation, d'incendie ou d'avalanche, vos données sont importantes pour vous et pour ceux avec qui vous les partagez. Souvent, le partage rapide de vos données est critique, car les conditions peuvent changer rapidement et requièrent une action rapide. Dans cet article, nous allons regarder un exemple concret où des tweets, une page Web et des messages électroniques ou courriels ont été utilisés pour envoyer aux décideurs et au grand public, des alertes concernant les niveaux d'eau d'une rivière.

Une application récente

La rivière Schuylkill dans le centre et l'est de la Pennsylvanie parcoure 209 Km et rejoint la rivière Delaware, qui est son plus grand affluent à Philadelphie. Il existe à la fois des propriétés résidentielles et commerciales le long du fleuve qui sont malheureusement sujettes à des inondations lors de tempêtes importantes. En raison de l'historique des inondations le long de ce tronçon de la rivière, les autorités du canton ont identifié la nécessité d'une station de mesure locale, automatisée qui fournirait des informations en temps réel et des mises à jour sur les niveaux d'eau actuels de la rivière. Après de nombreuses discutions sur les options de conception du système, on a conclu que la conception la plus pertinente serait une station de mesure avec une page Web intégrée et un système d'envoi de message.

La station de mesure du niveau d'eau comprend une centrale de mesure CR6 de Campbell Scientific, d'un CS451 capteur de pression submersible pour la mesure de hauteur d'eau, d'une batterie de 35 Ah 12 Vcc et d'un panneau solaire de 20 W pour recharger la batterie, et d'un modem GPRS RavenXT (similaire au COM110A ou RV50).

Station de mesure de niveau d'eau

Le système Campbell Scientific mesure le niveau d'eau de la rivière toutes les 10 secondes et le datalogger enregistre des moyennes de mesures sur un intervalle de 1 minute et de 5 minutes. Les données enregistrées sont utilisées pour remplir la page Web interne de la station de mesure. La page Web affiche les données en temps réel, les tendances à long terme et les états des alarmes pour faciliter la prise de décision.

Recommandé pour vous : Pour voir comment vous pouvez utiliser RTMC Pro pour configurer votre centrale de mesure en tant que serveur web, regardez la vidéo "Logiciel RTMC Pro | Publishing Data"

Page web dans la centrale de mesure

Chaque fois que le niveau d'eau atteint un seuil d'alarme défini, la centrale de mesure envoie des courriels ou des courriers électroniques et des textes spécifiques aux services d'urgence et aux autorités. Des personnes sélectionnées reçoivent un résumé quotidien des courriels à midi. En outre, des notifications liées à la maintenance, telles qu'une batterie faible ou une intrusion, peuvent également être envoyées.

Bien que la page Web interne soit destinée aux intervenants en cas d'urgence et aux fonctionnaires, les récentes inondations ont démontré l'importance d'informer le grand public des conditions dangereuses. Les responsables du canton ont choisi les médias sociaux comme un moyen efficace de transmettre l'information, et ils ont créé le compte Twitter de Schuylkill River FWG pour la station de mesure. Le compte a été configuré pour envoyer des tweets horaire du niveau actuel de la rivière ainsi que des tweets chaque fois qu'un seuil d'alarme est atteint.

Page sur Twitter

En juillet de 2016, les fonctionnaires du canton ont ouvert la page Twitter au grand public, afin que n'importe qui puisse la suivre. À l'avenir, ils prévoient d'intégrer des hashtags dans des tweets appropriés afin de mieux permettre aux utilisateurs de rester informés.

Coût et rentabilité

Dans cet exemple décrit dans cet article, l'utilisation de tweets, d'une page Web et de messages électroniques pour partager les données surveillées à partir d'une station de mesure de niveau d'eau, s'est révélée une alternative rentable et d'un coût raisonnable à la conception et au maintien d'un réseau ou d'une infrastructure pour obtenir des données d'une station d'avertissement d'inondation. Les concepteurs de ce système croient que cette approche générale peut être une excellente option pour des petites municipalités ou des communautés avec une couverture fiable du téléphone cellulaire. En outre, cette solution pourrait également être adaptée pour des à étalement de spectre sans licence ou pour des liaisons satellites.

De plus amples informations

Cet article illustre brièvement comment vous pouvez utiliser les médias sociaux pour informer les parties intéressées (y compris le grand public) afin de les informer rapidement à moindre coût. Pour en savoir plus sur cet exemple concret, lisez la page consacrée à l'application : Alerte aux innondations en Pennsylvanie”.

Pour discuter de la façon dont vous pouvez partager vos données à l'aide du matériel de Campbell Scientific et des réseaux sociaux, remplissez notre questionnaire.


Partagez cet article



A propos de l'auteur

barbra utley Le Dr Barbra Utley est chercheuse au sein du Groupe Hydromet de Campbell Scientific, Inc. Elle travaille avec les services du marketing et de l'ingénierie sur les tests et le développement des produits en hydrologie. Les domaines d'intérêt comprennent la qualité de l'eau et les mesures des sédiments de substitution dans les systèmes d'eau douce, ainsi que l'analyse statistique. Barbra est titulaire d'un doctorat en ingénierie des systèmes biologiques en mettant l'accent sur les ressources en eau.

Voir tous les articles de cet auteur.


Commentaires

Please log in or register to comment.