Imaginez l'esprit désabusé d'un voyageur de l'espace, comment il regarde autour de la capsule, il a passé des mois autour du même équipement high-tech, cela fait bien longtemps qu'il a quitté la Terre. Alors imaginez sa réaction de surprise quand ses yeux tombent sur un jardin arboré, il se déplace pour ramasser de la laitue et des petits pois pour son déjeuner. Plus tard, il passe un moment de détente dans le jardin et il oublie les soucis de sa journée si ennuyeuse.

Cela n'est pas de la science-fiction. Depuis huit ans, le module russe de la Station spatiale internationale (ISS) a accueilli une expérience de culture de plantes, qui a une centrale de mesure et de contrôle de Campbell Scientific en son cœur. Le Laboratoire Espace Dynamics (SDL) de l'Université de l'Utah a conçu et construit cette chambre de croissance, nommé Lada en mémoire de la déesse antique russe du printemps. Les cosmonautes russes l'ont utilisé continuellement depuis 2002 pour étudier la croissance des plantes dans l'espace. Ils ont cultivé des laitues, des pois, des radis, et des céréales, avec le double objectif de la recherche et de la production alimentaire. La parcelle à la taille d'une valise et elle a produit une petite mais régulière quantité de légumes depuis qu'elle a été installée. Et la recherche a produit des connaissances précieuses sur la reproduction des plantes et des céréales en microgravité, des connaissances importantes pour les futures missions de longue durée dans l'espace.

Le centre de contrôle de l'expérience se compose d'une centrale de mesure CR10X et deux multiplexeurs AM25T qui surveillent un grand nombre de mesures comme : la température du sol de l'air et de l'eau, et elle contrôle l'environnement des chambres contenant les plantes. Environ la moitié de la production est mangée par les cosmonautes, et le reste est renvoyée à des laboratoires sur Terre pour analyse. La recherche a produit plusieurs générations de cultures à partir de semences cultivées dans l'espace, montrant la viabilité de la production destinée aux trajets spatiales de longue durée.

Un autre avantage du module Lada est le bienfait psychologique sur les gens qui travaillait sur le projet. L'ingénieur Shane Topham a noté que l'on a découvert, que le travail avec les plantes a un effet calmant sur les cosmonautes, un délai supplémentaire de travaille sur le Lada a été octroyé pendant les périodes de stress dans l'ISS. "Si ils peuvent l'utiliser comme un outil psychologique pour aider à calmer l'inquiétude ou les difficultés psychologiquement alors que c'est un grand avantage d'avoir des plantes dans l'espace, indépendament de la nourriture."

Les derniers Lada ont été lancés en Janvier 2010 et devraient se poursuivre sur l'ISS jusqu'en 2012. La recherche a jeté les bases pour améliorer la qualité de vie pour les voyageurs de l'espace sur des missions de longue durée à venir.

 

Sommaires des applications

Application

Environmental measurement and control in plant experiment

Lieu

Station Spatiale Internationale (ISS), Orbite de la Terre

Produits utilisés

AM25T 

Contributeurs

Gail Bingham and Shane Topham, Space Dynamics Laboratory, Utah State University

Organisations participantes

Russian Institute for Biomedical Problems (IBMP)

Paramètres mesurés

Température de l'air, surface de la feuille, et le substrat; la lumière; l'humidité du support; CO2; O2; alimentation électrique

Dispositifs contrôlés

Pompe, lumières, ventilateurs