SP230SS Pyranomètre avec chauffage intégré
Pyranomètre pour toutes les saisons
Le chauffage empêche la neige, le gel, et l'accumulation de rosée
météorologie : eau : energie : gas flux and turbulence : infrastructure : terre :

Aperçu

Le pyranomètre SP230SS, fabriqués par Apogee, comprend un dispositif de chauffage interne de 0,18W et une embase élevée, qui lui permettent de fournir des mesures du rayonnement solaire pendant la saison hivernale. Son petit système de chauffage consomme seulement 15 mA de courant, ce qui lui permet d'être alimenté par un petit panneau solaire et une batterie, même les jours ayant une courte durée de la lumière du jour et à des latitudes élevées (loin de l'équateur).

Ce pyranomètre est équipé d'un connecteur de qualité marine 316L IP67 qui permet à l'utilisateur d'échanger facilement les capteurs pour un réétalonnage ou de remplacer les câbles endommagés. 

Lire la suite

Avantages et caractéristiques

  • Conçu pour empêcher la neige, le gel et l'accumulation de rosée
  • Le chauffage utilise 1/80ième de la puissance qu'utilisent les autres pyranomètres chauffants, ce qui le rend idéal pour les applications à distance alimentées par batterie.
  • Mesure de la bande spectrale de 360 à 1120 nm
  • Compatible avec toutes les centrales d'acquisition Campbell Scientific
  • La tête en forme de dôme empêche l'eau de s'accumuler sur la tête du capteur

Images

Pyranomètre SP230SS avec chauffage
Pyranomètre SP230SS avec chauffage

Description technique

Le SP230SS utilise un détecteur photovoltaïque au silicium monté dans une tête à correction de cosinus pour mesurer le rayonnement solaire. Il est étalonné par rapport à un pyranomètre thermopile CM21 de Kipp & Zonen pour mesurer avec précision le rayonnement du soleil et du ciel dans la gamme spectrale de 360 à 1120 nm. Le SP230SS émet un signal en millivolt que les centrales d'acquisition de données de Campbell Scientific peuvent mesurer.

Note : Les capteurs étalonnés sur la plage spectrale de 360 à 1120 nm ne doivent pas être utilisés sous un couvert ou des lumières artificielles.

Spécifications

Capteur Détecteur photovoltaïque au silicium monté dans une tête à correction cosinusoïdale
Description de la mesure Mesure le rayonnement du soleil et du ciel
Classification ISO Classe C (seconde classe)
Bande spectrale du rayonnement 360 à 1120 nm (Longueur d'onde dont la réponse est de 10% du maximum)
Gamme de mesure 0 à 1750 W/m2 (en plein soleil on obtient généralement ≈1000 W/m2)
Chauffage 780 Ω, consommation en courant de 15,4 mA, puissance de 185 mW à 12 Vcc
Exactitude de mesure absolue ±5% pour le rayonnement total journalier
Sensibilité (0,2 mV/W/m2)
Coefficient d'étalonnage 5 W/m2/mV
Réponse en cosinus ±5% à 75° d'angle zénithal; ±1% à 45° d'angle zénithal
Réponse en température -0,04 ±0,04% par °C
Stabilité à long terme < 2% par an
Température de fonctionnement -40°C à +70°C
Gamme d'humidité relative 0 à 100%
Diamètre 3,15 cm
Hauteur 12,75 cm
Poids 142,0 g avec 2 m de câble

Compatibilité

Montage

Pour obtenir des mesures précises, le capteur doit être mis à niveau à l'aide d'un dispositif de nivellement 010355. Ce dispositif de mise à niveau comprend un niveau à bulle et trois vis de réglage. Le 010355 se monte sur un bras de montage à l'aide du support de montage CM225. Le SP230SS doit être monté loin de toute obstruction ou surface réfléchissante qui pourrait nuire à la mesure.


FAQ

Nombre de FAQ au sujet de(s) SP230SS: 2

  1. Non. Le câble SP230SSCBL est utilisé uniquement avec le SP230SS. 

  2. Pour les pyranomètres à thermopiles, une thermopile est utilisée dans l'instrument comme capteur et les gradients thermiques sont mesurés dans les zones chaudes et froides (noir et blanc). L'intensité du rayonnement est proportionnelle aux différences de température entre les deux zones de détection. La précision dépend de la sensibilité du matériau utilisé dans les capteurs, du temps de réponse et des caractéristiques de distorsion du matériau constituant le dôme (le cas échéant) recouvrant les capteurs.

    Pour les pyranomètres à cellules photoélectriques en silicium, le courant électrique est généré par une diode photosensible proportionnellement à l'intensité solaire. Normalement, les pyranomètres à cellules photoélectriques en silicium ne sont pas entièrement sensibles à l'ensemble du spectre de la lumière visible et ne peuvent pas "voir" une certaine partie du spectre électromagnétique, par exemple dans des conditions nuageuses ou sous de la végétation. Les pyranomètres à photocellules en silicium introduisent des erreurs dans ces conditions. Toutefois, en plein soleil, ils sont étalonnés pour fournir des mesures de rayonnement solaire correctes.