Capteurs / Capteurs de rayonnement
Capteurs de rayonnement

Liste de produits

Classification ISO Gamme spectrale Sensibilité Température de fonctionnement

CS320

Classe C (seconde classe) 385 à 2105 nm (50% points) -50°C à +60°C

CS310

389 à 692 nm ±5 nm (les longueurs d'onde où la réponse est supérieure à 50% du maximum) 0,01 mV par µmol m-2 s-1 -40°C à +70°C

SR20-T2

Spectrally flat de Classe A (étalon secondaire) (ISO 9060:2018) 285 à 3000 x 10-9 m (20% transmission points) 7 à 25 x 10-6 V/(W/m2) -40° à +80°C

SR30

Rayonnement solaire hémisphérique: Spectrally flat Class A (étalon secondaire) ISO 9060:2018 Rayonnement solaire hémisphérique: 285 à 3000 x 10-9 m Rayonnement solaire hémisphérique: Sortie numérique -40°C à +80°C

NR-LITE2-L

0,2 à 100 µm 10 µV W-1 m2 (nominal) -30°C à +70°C

NR01

  • Pyranomètre: 305 à 2800 nm
  • Pyrgéomètre: 4500 à 50,000 nm
10 à 40 μV W-1 m2 -40°C à +80°C

CNR4

  • Pyranomètre: 305 à 2800 nm
  • Pyrgéomètre: 4 500 à 42 000 nm
5 à 20 μV W-1 m2 -40°C à +80°C

SKP215

Sensible à la lumière de longueur d'onde entre 400 nm et 700 nm 1 mV par 100 μmolm-2s-1 -35°C à +75°C

CMP3

Classe C - Seconde Classe 300 à 2800 nm 5 à 20 µV/W/m2 -40°C à +80°C

CMP6

Classe B - Première Classe 285 à 2800 nm 5 à 20 μV W-1 m2 -40°C à +80°C

CMP10

Classe A (étalon secondaire) 285 à 2800 nm 7 à 14 µV/W/m2 -40°C à +80°C

CMP11

Classe A - (Étalon secondaire) 285 à 2800 nm 7 à 14 µV/W/m2 -40°C à +80°C

SMP10

Classe A (étalon secondaire) 285 à 2800 nm (50% points) -40°C à +80°C

CMP21

Classe A - Etalon secondaire 285 à 2800 nm 7 à 14 µV/W/m2 -40°C à +80°C

Autres produits

Classification ISO Gamme spectrale Sensibilité Température de fonctionnement

CS301

Classe C (seconde classe) 360 à 1120 nm 0,2 mV/W/m2 -40°C à +70°C

SP230SS

Classe C (seconde classe) (0,2 mV/W/m2) -40°C à +70°C

SR05

Spectrally flat de Classe C (seconde classe) ISO 9060:2018 285 à 3000 x 10-9 m -40°C à +80°C

SR20-D2

Pyranomètre spectrally flat de classe A (étalon secondaire) (ISO 9060:2018) 285 à 3000 x 10-9 m (20% points de transmission) Sortie numérique -40°C à +80°C

MS-80

  • ISO 9060 Classe A Pyranomètre à réponse rapide (étalon secondaire)
  • Pyranomètre Classe A ISO 17025
285 à 3000 nm
  • ~10 µV/W/m2
  • ~10 µV/W/m2
-40°C à +80°C

SN500SS

  • Pyranomètre: 385 à 2105 nm (vers le haut)
  • Pyranomètre: 295 à 2685 nm (vers le bas)
  • Pyrgéomètre: 5 000 à 30 000 nm
  • Pyranomètre: 0,057 mV par W/m2 (vers le haut)
  • Pyranomètre: 0,15 mV par W/m2 (vers le bas)
  • Pyrgéomètre: 0,12 mV par W/m2
-50°C à +80°C et 0 à 100% d'humidité

LI200R

LI190R

CS325DM-L

-35°C à +80°C

FAQ

Nombre de FAQ au sujet de(s) Capteurs de rayonnement: 6

Développer toutRéduire tout

  1. Pour les pyranomètres à thermopiles, une thermopile est utilisée dans l'instrument comme capteur et les gradients thermiques sont mesurés dans les zones chaudes et froides (noir et blanc). L'intensité du rayonnement est proportionnelle aux différences de température entre les deux zones de détection. La précision dépend de la sensibilité du matériau utilisé dans les capteurs, du temps de réponse et des caractéristiques de distorsion du matériau constituant le dôme (le cas échéant) recouvrant les capteurs.

    Pour les pyranomètres à cellules photoélectriques en silicium, le courant électrique est généré par une diode photosensible proportionnellement à l'intensité solaire. Normalement, les pyranomètres à cellules photoélectriques en silicium ne sont pas entièrement sensibles à l'ensemble du spectre de la lumière visible et ne peuvent pas "voir" une certaine partie du spectre électromagnétique, par exemple dans des conditions nuageuses ou sous de la végétation. Les pyranomètres à photocellules en silicium introduisent des erreurs dans ces conditions. Toutefois, en plein soleil, ils sont étalonnés pour fournir des mesures de rayonnement solaire correctes.

  2. Tous les capteurs ne sont pas équipés d'une feuille d'étalonnage. Si une feuille d'étalonnage est incluse, elle figure dans la section ''Expédié avec'' ou “Ships With” de la page Web ou du manuel du capteur ou bien elle est spécifiée lors de la commande.

  3. Pouvez-vous remplacer votre vieux câble avec un nouveau câble, plus long ? C'est possible parfois, mais pas toujours.

    Quels sont les problèmes que vous pourriez rencontrer en raccordant un câble ? Certains de nos capteurs ont des résistances câblées pour les mesures de pont à la fin du câble, d'autres sont étalonnés avec une longueur de câble spécifique, parfois la couleur des câbles à l’intérieur de la gaine n’est pas identique aux couleurs des câbles visibles, qui servent à la connexion, ainsi vous pourriez introduire des erreurs ou des dysfonctionnements en fonction du type de l'épissure. Appelez-nous et nous vous donnerons une réponse en fonction de votre sonde.

  4. Plusieurs fois, mais pas toujours, le câble d'un capteur peut être remplacé par un nouveau câble. Ceci est utile si le câble d'origine a été endommagé ou si sa longueur doit être modifiée.

    Si le câble est fixé au capteur à l'aide d'un connecteur, Campbell Scientific vendra un câble de remplacement. Par exemple, un 05106CBL est un câble de rechange pour un 05106. Les câbles de remplacement sont répertoriés dans la section "Pièces de rechange" de la zone d'information de commande de la page du produit ou bien contactez le bureau France de Campbell Scientific.

    Si le câble est attaché à un capteur via un bornier accessible à l'utilisateur, un simple câble peut être acheté pour le remplacer. Par exemple, pour remplacer le câble sur un moniteur de vent 05103, commandez la longueur souhaitée du câble Santoprene blindé à 3 paires twistées 24 AWG pn 9721. À titre d'exemple, un câble pour un pluviomètre TE525MM est le câble de Santoprene blindé à une paire twistée pn 9661, 22 AWG.

    Si le câble fait partie intégrante du capteur, le câble ne peut pas être remplacé par l'utilisateur et le capteur doit être retourné à Campbell Scientific. Quelques exemples de capteurs entrant dans cette catégorie comprennent les 107, 109SS, 229, CS547A et CS650. Pour le processus de retour d'équipement à Campbell Scientific, reportez-vous à la page Réparation et étalonnage.

  5. De nombreux capteurs Campbell Scientific sont disponibles avec différentes options de terminaison de câble. Ces options comprennent les éléments suivants :

    • Par défaut le câble du capteur se termine par des fils étamés, qui se connectent directement au bornier d'un multiplexeur ou d'une centrale de mesure.
    • Vous pouvez choisir d'avoir un connecteur qui se fixera sur une embase sur votre coffret pré-câblé, dans ce cas il faut prendre l'option 03C (référence : 009384) ou 02C (on utilisera un connecteur 02C (référence : 009551) pour un panneau solaire par exemple).
    • Certains systèmes de mesure comme le CS110, les stations météorologiques ET107 ou l'ET106 ont des connecteurs spéciaux.
    • Pour les capteurs sans fil de la série CWS (il existe des connecteurs pour le module CWS900E en option), cela permet de connecter un capteur à l'interface sans fil CWS900E.

    Note : La disponibilité des options de terminaison du câble varie selon le capteur. Par exemple, les capteurs peuvent avoir aucune, deux ou plusieurs options à choisir. Si une option souhaitée n'est pas répertoriée pour un capteur spécifique, contactez Campbell Scientific pour obtenir de l'aide.

  6. Parfois, un ancien câble peut être remplacé par un nouveau câble plus court.

    Parfois, un câble existant peut être raccourci en coupant les extrémités. Cependant, il existe quelques problèmes qui pourraient être rencontrés lors de cette opération :

    • Certains capteurs ont des résistances pour le pont de mesure à l'extrémité des fils étamés.
    • Certains capteurs sont étalonnés avec une longueur de câble donnée.
    • Parfois, la couleur de l'isolant peut ne pas être la même que celle de l'isolant du fil étamé.

    En raison des problèmes potentiels, ne coupez pas les extrémités de tous les câbles de capteur sans d'abord contacter Campbell Scientific pour discuter du capteur en détail.